jeudi 25 juillet 2019

Le combo de l'été


Je reviens ici afin de vous présenter une tenue complète auquel je pense depuis cet hiver, un combo top d'été tricoté et jupe en lin. 


Ginkgo Top de Melody Hoffmann
 (Taille 38 modifiée)

Il y a depuis quelque temps, une véritable effervescence autour des hauts d'été tricotés, et ce n'est pas pour me déplaire. Ces fils ne sont pas toujours les plus évidents ni agréable à tricoter, mais la pièce finie en vaut vraiment la peine.

Retour sur un patron et un fil qui gagnent à être connu. 


Commençons par le fil, car tout est parti de là: Plant fibres d'Isager est un fil d'été fingering 2 brins composé de 70% ramie, 15% bambou et 15% chanvre. Cette composition lui confère une souplesse bien plus importante que les fils d'été classique, de même qu'une belle brillance. Côté échantillon, on reste sur quelque chose d'assez classique pour ce type de fil (19 mailles - 24 rangs pour 10cm). Le tricot bloqué est assez fluide, sans dégouliner, et la maille se resserre. 

J'ai découvert ce joli fil lors d'un voyage à Copenhague dans cette boutique, lors d'une promo. J'ai remarqué que les danois sont très friands de fils d'été, et que les boutiques en proposent beaucoup, souvent des fils très fins type lace d'ailleurs. Malheureusement, ce fil semble depuis arrêté par le fabricant. Il est encore trouvable en ligne ici

 
Entre le fil brillant, fluide, et la couleur noire, je suis directement allée vers des lignes très épurées. J'ai rapidement pensé à ce patron qu'une amie m'avait offert, et dont l'échantillon collait assez bien. 
Il s'agit de l'un des premiers pulls créé par Melody Hoffmann, et c'est dommage que l'on en voit pas plus car je le trouve très original et -en plus- très bien expliqué, avec de belles finitions. 
Il y a de belles lisières à l'encolure, aux bords des manches, et des coutures invisibles sous les manches. La façon dont le patron est écrit permet d'adapter facilement le modèle à son échantillon ou sa morphologie.
J'ai fait plusieurs modifications pour que le patron colle à mon échantillon, du coup les manches sont moins grandes car je n'ai pas adapté ce point en fonction. Cela ne me dérange pas, j'imagine que mes manches ne tremperont pas dans mon assiette ainsi! :p 
J'ai notamment fait moins d'augmentations dans le dos pour que le V arrive pile avant l'attache du soutien-gorge. 
Je n'ai cousu que les côtés et ai fait un rabattage à 3 aiguilles pour le dessous des manches; j'avais peur d'avoir un résultat moche avec ce fil peu élastique.

Je suis très contente de ce haut qui fut très plaisant et reposant à tricoter, et très agréable à porter. 

Matériel: 
700m de fil Plant Fibres de Isager
aiguilles 3,5mm










Jupe Azara (Deer and Doe)
(Taille 42-40)
Dés sa sortie, j'avais craqué pour cette jupe avec ses jolies lignes qui épouse la taille et les hanches. 
J'avais fait l'été dernier une première version dans le sergé de viscose finition peau de pêche de chez Rascol. Sur le principe, rien à redire, le tissu convient très bien à ce patron. Toutefois, plusieurs détails me chiffonne et m'ont poussé à faire une seconde version cet été: Tout d'abord, la longueur ne me convient pas trop, je suis finalement plus à l'aise avec une longueur midi sous le genoux (au lieu de mi-mollets ici). Ensuite, je préfère un tissu avec plus de tenue, qui -accessoirement- ne moule pas mon petit ventre d'athlète de haut niveau :p 


 

Petit retour sur ce tissu: Malgré les précautions lavages et repassage, la couleur a déjà bien passé après une saison, notamment au niveau de certains lignes de couture. Outre cela, le tissu a encore une belle tenue. 

La seconde version est réalisée dans un sergé de lin (je pense qu'il s'agit d'un lin mélangé pour des costumes) provenant des coupons Saint Pierre. Je trouve ce tissu parfait car il a une belle tenue, tout en ayant assez de fluidité pour mettre en valeur les lignes de la jupe. J'ai opté cette fois-ci pour la version boutonnée afin d'assouvir mon obsession des boutons en bois que je colle partout. 
Enfin, j'ai coupé la version prévue pour la doublure, afin d'obtenir la longueur sous le genoux. 

Matériel: 
1,5m de sergé de lin mélangé
Boutons en bois (Rascol) + 1 bouton chiné pour la ceinture.











mercredi 26 juin 2019

Sourcing printemps/été


Me voici de retour, après quelques tatônnements pour trouver un endroit adéquat dans mon nouveau chez moi. Cette fois-ci, je viens vous parler de vestes et pantalons spécial printemps-été!
Je voulais profiter de cet article pour mettre en avant des tissus peu connu alors que ce sont des références fixes très intéressantes.


Le perfecto:
Au départ est né l'envie de compléter ma garde robe mi-saison avec une petite veste courte et dans un coloris clair. J'ai jeté mon dévolu sur cette veste type perfecto issu d'un Hors série Burda spécial année 60.






Comme d'habitude avec Burda, ça tombe très bien sur moi, et je n'ai fait que quelques menues modifications:
- Suppression des pattes d'épaules
- Adaptation du devant à la longueur de mon zip: pas de zip au col, ni a la pièce du bas, que j'ai recoupé droite, sans rabat.
- pas de poche, qui étaient toutes petites, mais j'ai quand même mis les empiècements pour habiller les devants.
- de mémoire j'ai aussi simplifié les fente de manches. 









Le tissu est le natté coloris Shark d'Amandine Cha. On connaît beaucoup ses chambrays, mais peu de publications parlent du reste de sa gamme-et c'est bien dommage!
J'avais adoré travaillé son crêpe pour mon pantalon Botanic notamment.
J'ai découvert son natté grâce aux articles des blogueuses qu'elle avait sélectionné  pour mettre en avant ses tissus dans une réflexion éco-responsable.
Je suis vraiment enchanté de mon achat tant par la qualité du tissu que par sa compatibilité avec mon projet. Le coloris est très lumineux, le tissu est épais, tout en étant très confortable, grâce aux propriétés naturellement "élastiques" du tissage natté. Il permet ainsi d'avoir des vestes plutôt ajustés, sans pour autant être étriquées dedans.
Vous pouvez voir que j'ai gansé toutes mes coutures; ce qui est indispensable pour ce tissu si votre projet n'est pas doublé. En effet, le natté s'effiloche assez facilement. Il faut donc ne pas être trop brusque lors des manipulations.  Je n'ai rien thermocollé, pas même le col. Je trouvais que pour ce patron, cela tombait très bien tel quel.





Cousu à l'automne dernier, cette veste a été portée maintes fois, je recommande donc ce patron et ce tissu sans réserve! 

Matériel: 
Ensemble Nino issu du Burda Hors série n°59, taille 40
Biais
Boutons métal (Mercerie des étuves, Montpellier)


Le pantalon Narcisse: 

Pendant très longtemps, j'avais plusieurs pantalon d'été dans l'esprit de Narcisse. J'ai voulu retrouver cette coupe, très pratique lorsque le printemps est timide, mais aussi en été pour barouder en ville.
J'ai longtemps hésité avec le pantalon Sorell, mais finalement c'est Narcisse qui l'a remporté du fait que le devant soit droit, sans volume, et que la ceinture soit formée.

 
 

Pour cette première version, j'ai choisit un coupon de lin-coton provenant de chez Toto. Il est de poids moyen (200gr/m² environ à vue de nez) et pas trop mou ni fluide, comme recommandée par Deer & Doe.
Les poches et la ceinture intérieure ont été réalisées dans des chutes de liberty.
J'aurai du être un peu moins timide sur le thermocollant de la ceinture, car il se détend un peu dans la journée. J'ai également repris à la ceinture car il était un peu grand. Comme il reste quelques chutes, je pense ajouter des passants de ceinture.
Je suis plutôt satisfaite de ce premier essais. Il est très confortable et j'adore ce kaki, l'une de mes couleurs fétiches en été.


C'est possible qu'il ait un petit frère un jour, mais avant cela il faudra redécalquer une taille en dessous pour la ceinture. En ce moment je suis un peu entre deux tailles. N'hésitez donc pas à faire une toile pour voir ce qui vous convient le mieux!

Matériel: 
Pantalon Narcisse, Deer & Doe
2m de lin/coton (Toto) laize 135



Le pantalon Bruges: 

 Dans ma quête d'un pantalon semi-ajusté, j'ai tenté le pantalon Bruges de Orageuse. Sa coupe intemporel et la diversité des tissus utilisables m'ont plu de suite. Côté patron, j'ai été impressionée par la qualité des explications, tant par le texte que les schémas. Je pense que c'est le meilleur pas-à-pas de bringuette de pantalon que j'ai pu voir!
 J'ai fait une première version dans ce lin de chez Stragier, qui s'est révélé un peu trop léger à mon goût. Ce tissu convient d'avantage à des jupes trapèze ou évasée type Azzara, mais aussi des pantalons qui demande des tissus un peu mou comme le Port de Pauline Alice, ou Phileas de Anna rose Pattern.

Pour ne pas arranger les choses, j'ai par inadvertance décalqué deux tailles au-dessus sans m'en rendre compte avant l'essayage quasi final. J'ai donc repris comme j'ai pu aux hanches, à la fourche et à la ceinture.
J'ai choisi de ne pas vous montrer cette version, car bien qu'elle soit portable, elle ne reflète pas vraiment le vrai fit du patron.








Passons donc à la version corrigée: cette fois-ci dans un ramie noir, toujours de chez Stragier. Moins onéreux et plus épais que le premier, c'est un tissu parfait pour Bruges, mais aussi pour Narcisse! ;)
Dans les deux cas, ces tissus se travaillent très bien, froisse peu et se repasse très facilement.
Ils ont déjà été porté tout l'été dernier et ils n'ont pas bougé après plusieurs lavages.

nb: les prix (avec les rabais) sont toujours les mêmes depuis l'année dernière. 

Matériel: 

Version 1:
Pantalon Bruges de Orageuse
1,7m de fine toile de lin coloris marine (attention, il s'agit plus d'un bleu "gendarme" qu'un vrai bleu marine)
Version 2:






J'espère que cette review patron/tissu vous aura plu! 

A bientôt!

jeudi 11 avril 2019

Projets au masculin

Il est temps de vous parler des trois pièces qui m'ont bien occupé fin 2018: 2 projets couture et un pull tricoté pour monsieur! 


Daelyn Pullover de Isabelle Kraemer 

Ce projet est venu un peu par hasard, alors que je commandais chez la Filature de Valgaudemar avant leur fermeture définitive -snif-. Le chéri a beaucoup aimé ce fil Sable (70% Merino 30% Angora sourcé) et cette couleur lie de vin. J'avoue que j'avais un peu peur de l'aspect poilu pour un pull masculin; mais finalement vous allez voir que ça rend pas mal du tout! 

 

 

J'ai choisi le pull Daelyn de Isabelle Kraemer, l'une des seules designeuses à proposer des patrons à la fois femme et homme ou unisexes. Ici, il y a bien des instructions distinctes entre les deux genres. 
Le pull est simple, les explications limpides, rien à redire de ce côté.
Toutefois, j'ai du reprendre plusieurs choses pour adapter le patron à mon fil (un peu mousseux et souple) et à mon échantillon qui est à mi-chemin entre la dk et la worsted.
- Le col baillait trop tel quel, j'ai donc défait et tricoté 12 rangs de cotes (au lieu de 6 ) à l'encolure et j'ai fait attention à ne pas rabattre trop souplement afin que le col tombe bien avec des chemises. 
- j'ai tricoté deux fois les rangs raccourcis en bas du dos pour atteindre les bonnes dimensions. 


Pour le moment, le fil vieilli assez bien depuis début Février et prend un joli drapé après blocage. On peut voir qu'il bouloche un petit peu aux bras et en bas du dos mais rien d'anormal. 
Le chéri semble content de son pull et l'aspect poilu/mousseux n'est pas si présent que ça. 

Matériel: 
Aiguilles 3;5 et 4mm
1 000m de fil Sable (Filature du Valgaudemar) coloris Lie de vin. 



 


 ---



Belvedere waiscoast (Thread Theory)

Causons maintenant du rojet couture assez ambitieux dans lequel je me suis lancée fin 2018. 
Cela fait un moment que le chéri rêve de gilets à porter sur ses chemises. Oui mais voilà, dans le commerce, soit il s'agit de gilet de cérémonies pas très adaptés, soit il faut le commander chez un tailleur et cela coute aussi cher qu'un costume 2 pièces... 
Je m'étais déjà penché sur la question ces 2 dernières années et avait testé deux patrons présents dans mes magazines Burda, mais c'était trop grand ou la coupe faisait vraiment grand-père. 
L'été dernier je suis retombée sur ce patron de Thread Theory qui correspondait parfaitement à ce qu'il cherchait. 

  
oui les boutonnières ne sont pas du même côté ^^"

Après deux toiles, la taille XS a été validée. J'ai pu coudre le gilet orange pour Noël, et j'ai terminé le second courant Janvier. Entre temps, j'ai repris le patron et enlevé des surplus de matière au milieu dos et sur les côtés. Nous sommes donc retombés à une taille XXS pour le second. Il faut donc que je reprenne le gilet orange car il prend des plis disgracieux quand il s'assoit... mais bon l'automne prochain hein! 


Ce qui m'a rassuré dans ce projet ambitieux, c'est la qualité des patrons Thread Theory: très précis, très complet, avec beaucoup de conseils pour ajuster ceci ou cela. L'étape des poches passepoilées et du montage gilet/doublure sont particulièrement bien faits pour un résultat très précis. Si je dois en refaire, je ressortirai ces techniques! Pour celles qui sont réticentes à l'anglais, sachez que le patron possède une version française des explications. 

  

 


Côté tissu, nous sommes allés nous fournir à la boutique Au Fuseau, à Annecy. Je savais que l'on trouverait des tissus de qualités pour ce projet. Comme ce genre de projet ne demande pas énormément de tissus, l'achat de tissus pour ces deux gilets m'est revenu à 110€ (sachant qu'un gilet coûte environ 300€ chez un tailleur). 

Le premier est un lainage texturé caramel/orange plutôt fin, assorti avec une popeline de coton noir et des boutons noir assez simple. 
Le second est un lainage plus épais, chiné bleu/gris/beige assorti avec un lainage beige. Celui-ci étant plus épais, je n'ai pas thermocollé toutes les pièces énoncés car j'avais peur que le tissu soit impossible à façonner. Je n'ai thermocollé que la zone des poches, les passepoils et la bande d'encolure. On voit que le tissu se tient moins au niveau des boutons, mais ce tissu me faisait trop peur pour faire autrement! ^^"
Les boutons sont issus de mon stock, ils sont en corozo et donnent pas mal de caractère au gilet.



Ce sont des pièces exigeantes, il faut savoir les coudre étape par étape, c'est un peu fastidieux.... mais quel bonheur d'avoir été accompagnée par Thread Theory tout le long! Je recommande vivement ce patron car il nous prend vraiment par la main.

Le chéri est enchanté, il les porte très souvent... Vous imaginez combien j'en suis fière! 

 
Matériels:
0,8m pour le devant
0,60cm pour le dos
1,2m pour la doublure
Thermocollant
Boutons provenant de mercerie











A bientôt!




jeudi 28 février 2019

Une étude en gris


Long time no see! 
Je me rend compte que cela fait bien plus de trois mois que je n'ai rien blogué... pourtant j'en ai cousu et tricoté des choses! J'ai fait plusieurs pièces pour monsieur -que je compte vous présenter bientôt- et j'ai cousu plusieurs projets qui ont malheureusement fini à la poubelle... Parmi les winners, il y a trois pièces intemporels qui manquaient à mon dressing. Amis du fluo fuyez, car on va parler de manteau noir, de robe et d'étole grises!


Quart Coat:
A l'automne, je me suis séparée de mes deux manteaux (pas seyant, doublure en liquéfaction et j'en passe). Lorsque ma grand mère m'a donné cette belle gabardine de laine qu'elle avait acheté des siècles en arrière pour faire un manteau d'officier à mon grand père; je ne pouvais pas ne pas faire un nouveau Quart!




Il est vrai que ma première version était une belle réussite, je l'ai beaucoup porté car très confortable et versatile. Toutefois, l'épaisseur du lainage m'empêchait de le mettre à la mi-saison, et j'étais souvent agacée par les zips aux manches qui accrochaient tous mes châles.

Cette version est donc simplifié: pas de zips et pas de boutonnière passepoilée -j'avais peur que mon tissu ne soit pas compatible-. J'ai tout de même conservé les pattes aux épaules et j'ai choisi des boutons officier histoire d'aller au bout de l'idée.

 
Contrairement à ce que la photo laisse penser, il n'attrape pas tant que ça les poils. Quand il y en a, son tissage serré fait qu'ils ne s'accrochent pas beaucoup et se brosse très facilement.



Je le porte non-stop depuis Novembre (en même temps c'est mon seul manteau ^^' ) et je l'adore! Il est encore plus confortable que le premier, et ce tissu est vraiment magique: une belle tenue tout en étant un peu souple, il marque bien au fer, la gabardine se porte avec tout, elle est coupe-vent, et garde la chaleur proportionnellement aux couches que l'on met en dessous. Je peux le porter de l'automne au printemps sans problème! Petit bémol, sa capacité à garder la chaleur atteint ses limites lorsque l'on reste longtemps dehors et qu'il fait 5°, même avec un pull worsted en dessous!

Fournitures:
Patron Quart de Pauline Alice
2,5m de gabardine de laine noire
2,5m de doublure
10 boutons officiers
Passepoil liberty moutarde


Robe Lucette

Depuis que je me suis cousue une robe Lucette version été, je guette les tissus compatibles pour une version hiver... il m'aura donc fallu bien deux ans pour trouver la perle rare!
Trouver un jersey de coton un minimum épais avec un peu de tombé c'est un vrai parcours du combattant! D'ailleurs si vous connaissez des références plutôt fixes dans le même esprit je suis preneuse!


J'ai trouvé mon bonheur chez Cousette (clic), qui proposait ce jersey, vendu avec un peu de souplesse et dont le grammage était assez proche du jersey de Rascol que je connaissais déjà bien.

Rien a dire sur le patron, ce fut une vraie couture plaisir. Je pensais faire des manches longues, mais par manque de métrage j'ai du rester aux manches 3/4. Prévoyez 3 mètres pour des manches longues avec l'option jupe à plis.




Fournitures:
Robe Lucette de Coudre le stretch (option manche 3/4 et jupon à plis creux)
2,5m de jersey de coton Oeko-tex gris chiné



Alize wrap:

J'avais eu un gros coup de coeur pour ce coloris de la Fée fil nommé Edimbourgh: c'est un gris moyen avec des speckles allant du vert clair au vert foncé, passant par des points jaunes. Cela m'a de suite rapeller mes séjours dans ce pays avec tous ces murs pleins de mousse et ces verts incroyables. 

J'avais une idée bien précise en tête: un design épuré et en majorité avec du jersey. Pas évident à trouver, d'autant que le métrage est assez juste (765m).
Pendant longtemps je pensais m'orienter vers le jet stream de Heidi Kirrmaier, principalement grâce à ces deux versions:

Version de Ginny Sheller (clic)

Version de NCL knits (clic)



Mais comme ces couleurs sont plutôt dans ma palette hivernale, j'ai finalement décidé d'y ajouter un fil mohair et d'aller vers un châle DK. 
Le Alize Wrap issu du livre Making stories: Breeze remplissait tous les critères; vient alors le choix du mohair... et là, la douche froide, c'est assez onéreux ces biquettes!
Certes le mohair de Drops reste très abordable, mais j'avais envie d'un fil plus qualitatif.
Le Lang lace et la Ito sensai étaient au coude coude, mais comme la Lang est facilement trouvable en mercerie, c'est elle qui a remporté la compétition!

Le beau Alize Wrap du livre Making stories : Breeze en Tulliver yarn


A titre indicatif, si l'on veut éviter la Drops kid-silk; la Ito sensai (10€ pour 240m) et la Lang lace (12€ pour 310m) restent les moins chers. Je pense que le fort taux de soie (40%) n'y est pas pour rien.
L'écheveau teint à la main le plus compétitif est la base Chimi de Patte de velours (15€ les 400m pour une base 72% mohair, 28% soie).



Le patron est limpide, très méditatif, et les finitions sont très soignés; je n'ai pas grand chose à dire hormis que je suis ravie du résultat!
Par manque de laine single, j'ai du commencer les côtes de fin 10 rangs plus tôt.
Comme je tricotais un peu lâche, l'étole est plus longue que les préconisations: 170 au lieu de 140 cm.

C'est un vrai doudou tout en légèreté et douceur, j'ai l'impression d'avoir un chaton autour du cou!
Le tissu est luxueux, vaporeux, et se porte aisément en étole ou enroulé autour du cou lorsque le besoin s'en fait sentir.









A bientôt!