vendredi 28 juillet 2017

Rattrapage tricot


C'est en écrivant cet article que je me suis rendu compte que le dernier article tricot date de... Février!

Comme je n'ai absolument pas lâché mes aiguilles depuis cet hiver, j'ai une montagne de chose à vous montrer.
 -attention post fleuve-


Commençons par mes deux coups de coeur: 


Pull Alocasia (Marie-Amélie Designs)

5 pelotes de Canopy fingering de The Fibre co, coloris Acai -arrêté-
aiguilles 3 et 3,5mm


J'ai guetté sa sortie dés les premiers posts Instagram et -chose rare- je l'ai monté dans la foulée! 
Le modèle est très beau et vient combler un grand vide dans les patrons tricot: les pulls à encolure V proposant de jolies détails. 
Les patrons de Marie-Amélie sont très bien expliqué; on est épaulé à chaque ligne, tout au long du projet. C'est peut-être un peu trop si l'on a un peu de bouteille, 
mais on peut aisément picorer ce qui l'on veut.
 Cela m'a rappelé les patrons Brooklyn Tweed qui sont très complets aussi. 
Étant habituée à tricoter avec le vocabulaire anglo-saxon, j'ai eu beaucoup de mal à m'y retrouver dans la version francophone. J'ai d'ailleurs retranscrit plusieurs lignes pour me faciliter le travail.
Côté laine, il s'agit d'un petit craquage: C'est LA marque, LA laine et LA couleur que je voulais tester depuis des lustres, mais le prix m'a longtemps rebuté (environ 20% plus cher que la moyenne).

J'ai sauté le pas lors d'une promo sur Les pelotes vagabondes et je ne regrette pas. La Canopy Fingering de The Fibre Compagny vaut largement le prix, tant par la qualité du fil, luxueux et gonflant, que par la couleur à la fois subtile et vibrante. 
Au toucher, c'est un pur bonheur, on peut le porter à même la peau sans problème. Une fois bloqué, le fil gagne en drapé et garde un petit halo duveteux. Je l'ai porté au printemps et lors des mauvais jours d'été; il tient chaud sans étouffer; un trèèèès beau fil mi-saison.







---

Rheinlust (Melanie Berg)

MSW fingering, By Simone, coloris After the storm
2 écheveaux + 1/3 du 3e; aiguilles 3,5mm




 Autre coup de cœur dés sa sortie, mais il s'est fait désirer pour arriver sur les aiguilles... 
Après avoir méditer un siècle sur la couleur, j'ai attendu le bon moment pour le commencer car il s'agit d'un gros morceau: des aiguilles fine, un motif présent sur les 3/4 du châle et des cotes torses... 
Ce genre de projet très fastidieux et répétitifs ne me dérange pas, mais il faut juste être prêt psychologiquement ^^ 
La dentelle n'est pas du tout compliquée, et on arrive à trouver rapidement une certaine logique, ce qui évite de regarder la grille à chaque maille. 

J'aime beaucoup les châles de Mélanie Berg car ils sont souvent grands sans être trop encombrants, et peuvent se positionner de plusieurs façon selon si l'on veut se couvrir ou agrémenter une tenue. 

Moi qui utilise souvent peu de laine dans mes projets, là je n'ai pas pu échapper aux 900 mètres recommandés. J'ai du commander à Simone un écheveau supplémentaire au début des diminutions.

J'aime beaucoup l'univers de By simone et bien entendu ses gris inimitables! :) 
Pour un si beau projet, je voulais un fil et une couleur qui mettent bien en valeur le point; d'où mon choix pour ce gris orage foncé, nuancé juste ce qu'il faut. 
Le fil est un mérino relativement sec, qui glisse bien sur les aiguilles, qui ne pèse rien et qui ne tient pas trop chaud.



---

Et c'est pas fini! 


Mucha (NCL knits)
environ 250m d'une laine souvenir d'Ecosse (70% laine, 30% soie), 
300m de Shetland Fine, Echappée laine, coloris Anthracite.
aiguille 4mm.



Après Rheinlust, je voulais faire une pause côté châle... C'est sans compter les copines d'Instagram qui étaient toutes en plein Road Trip en Ecosse! 
Il ne se passe pas une semaine sans que je pense à mon voyage de 2016, et pour prolonger l'expérience, je n'ai pas résisté à sortir l'un de mes souvenirs laineux. 

Lors d'un arrêt à Fort William (point névralgique de tout Road trip dans les Highlands), je suis tombée sur une petite boutique sur la rue principale qui revendait quelques laines locales. Pas d'étiquette, rien, juste la mention fingering et la composition! 
C'est un joli fil un peu rustique,  léger et très doux, avec de petites bourres marrons foncés. Le fil Shetland de l'Echappée laine était parfait pour compléter le tableau. 

Lorsque Nadia a sorti sa collection Shawls Junkie 2, j'ai eu un coup de coeur pour ce châle. 
Déjà il y a du jersey -et oui je préfère ça au point mousse^^- 
et une jolie dentelle art déco assez originale. 
Une fois bloqué, le fil est encore plus beau, il a gagné en drapé. Comme prévu, la Shetland a bien gonflé et révélé la dentelle. 
Il sera parfait pour l'hiver, mais je pense aussi beaucoup le porter cet été, tant il est léger et couvrant. 

 

 

 

---

Gilet Grace (Jane Richmond)

700m d'Alpaga de Plassard (4,5 pelotes), coloris Vert sauge
Boutons en coco gravé (Boutique Avant-après; Montpellier)
Aiguilles 3 et 3,5mm

Depuis quelques temps, je me suis réconciliée avec la gamme des verts, et l'une de mes dernières révélation est le vert sauge/cendré. Le déclic est venu de plusieurs photos sur Pinterest où cette couleur était associée à des noirs et des gris.
Côté modèle, je voulais quelque chose de simple et moderne; je suis donc restée sur un hit de Ravelry, le gilet Grace de Jane Richmond. 
J'ai beaucoup aimé la façon dont le patron est construit et comment repérer sa taille au fur et à mesure sans avoir des enfilades de chiffres à la suite. 

J'ai suivi le patron -presque- à la lettre: 
- j'ai utilisé des aiguilles 3 au lieu de 3,5 pour les cotes des manches car je ne voulais pas qu'elles se détendent de trop. J'ai raccourci les manches à une longueur 3/4
- j'ai raccourci le corps pour qu'il arrive juste à la ligne des hanches.  

Une fois bloqué, le gilet présente un très beau drapé (ce que je voulais) sans être mou. Bien que ce fil soit plus cher qu'un Drop alpaca il vaut la peine qu'on s'y attarde. Je le préfère notamment pour sa palette de couleur très subtile et parceque le fil est un peu moins pelucheux et plus retordu.




---

Châle Ashburn (Mélanie Berg)

Life in the Long Grass - Fingering sock; coloris Beachcomber
Patte de velours féline fingering; coloris Ambre et Abysse
Aiguilles 4mm

Tout est parti de l'écheveau de LITLG, acheté sur un coup de tête et dans l'idée de faire un châle assez vif pour l'hiver. 
Une fois n'est pas coutume, j'ai changé mille fois d'avis sur les couleurs, mais Christine (Patte de velours) est toujours de bons conseils. 
Je voulais faire le Road Trip de Polo Sylvie, mais après un échantillon, mes couleurs ne fonctionnaient pas en rayures. 
Je suis donc partie sur le seul châle colorblock qui me plaisait: Ashburn. 
Le patron est très simple -et accessible aux débutants- et monte très vite. Les lignes de pointillés et le point texturé du milieu vient rythmer le tricot, ce qui est plaisant lorsque, comme moi, on est vite lassée par le point mousse.

Il a bien grandi au blocage: 3m contre les 2,2m annoncé O_O 
Je peux faire trois tours de cou! 
Je reposterai des photos en situation une fois l'hiver venu! ;)


 

 



Si vous êtes arrivée jusqu'ici, bravo! :D
Je vous invite à aller voir mon compte Ravelry pour les tailles, métrage et indications précises! ;) 

mardi 4 juillet 2017

Garde-robe Capsule, bilan mi-parcours


Je retrouve aujour'dhui le chemin du blog pour revenir sur ma garde-robe capsule. 
Après l'engouement des débuts, où en est-on après 6 mois !? 

Ma foi, je suis assez contente car j'arrive à tenir mon programme, malgré plusieurs difficultés et déconvenues. 

Janvier: le pantalon
 Aucune remarque sur ce patron, toujours aussi agréable à coudre et à porter. Je l'ai réalisé dans un lainage Mondial Tissu gris foncé à petits carreaux qui a plus de tenue que dans ma précédente version. Je l'ai porté plusieurs fois avant le printemps et je l'aime beaucoup!
Le haut est un top Lucette de Coudre le stretch que je trouve un peu trop fin et mou pour ce patron.


Février: la veste
C'est LA grosse pièce de mon programme, un blazer burda à double col châle. J'ai d'abord fait une toile en Février pour comprendre le montage, puis je me suis lancée dans la pièce finale en Mars. J'ai utilisé un magnifique lainage bleu marine, à la fois fluide et épais. J'ai beau ne pas avoir suivi toutes les recommandations de Burda pour le thermocollage, je me suis un peu fait avoir avec le double col: Mon tissu s'effilochant un peu, j'ai quand même thermocollé toutes les pièces du col/parmentures et ce n'est qu'une fois l'assemblage terminé que je trouve l'ensemble légèrement trop rigide. 
Je ne l'ai pas fini car un gros redoux est survenu sur Montpellier, et comme la plupart du temps il ne repart pas, je n'avais pas envie de m'acharner sur cette pièce alors que je ne pourrai pas la porter immédiatement.
Rendez-vous à l'automne pour le grand final!




Mars-Avril: le short et la chemise
Pour ce qui est du short, le patron Châtaigne était pour moi une évidence. 
Pour la 3e version je suis partie sur une version en jean souple, portable en hiver comme en été. J'ai jeté mon dévolu sur le jean (non stretch) de Little Fabric, qui se trouve avoir le grammage, la fluidité et la tenue parfaite pour ce projet. 
Gros bonus: il n'y a presque pas besoin de le repasser!
Un vrai bonheur à porter en hiver, mais aussi en été comme ici. Je l'ai même dégainé en rando et il est très confortable aussi. Un vrai short tout terrain.

La chemise qui l'accompagne est une Melilot en plumetis Curry de chez Cousette. 
J'ai choisi la version à poche et patte de boutonnage cachée. Elle est parfaite pour l'été et les températures caniculaires du Sud. 
Au départ, j'avais prévu une Mélilot en crêpe de soie nude, mais le résultat final était assez bof et elle a fini à la poubelle.



Feu la mélilot en soie


Mai-Juin: la jupe et le haut maille
Ici aussi, j'ai eu un petit changement de programme côté jupe. Je devais utiliser une viscose, mais n'ayant pas assez de tissu pour une longueur midi, j'ai cousu une Goji dedans (je vous en reparlerai tantôt, le temps de coudre sa soeur :p ). 
J'ai eu un déclic en voyant la version longue de la jupe Berlin de la marque Orageuse. Après moult tergiversations, je me suis lancée...sans regret, car cette jupe est mon coup de coeur du moment!

Le patron est très pro, très bien expliqué et tout tombe parfaitement.
Elle ressemble exactement à ce que j'avais en tête: une jupe longueur midi un peu habillée mais pas trop grâce à mon tissu.
 Il s'agit du même tissu que pour ma chemise Melilot bleue: un mélange lin/viscose de chez Cousette (coloris Amarante). La couleur est vraiment sublime et son drapé donne juste ce qu'il faut de mouvement à la pièce. 
La coupe est très bien pensée, ajustée jusqu'aux hanches puis en coupe droite. J'ai longuement marché et piétiné avec toute la journée sans problème. 

Côté haut, il s'agit de mon top en maille du mois de Juin: Un top Yvonne de Coudre le stretch dans une chute de jersey de viscose vert bouteille. Un bon basique cousu en un temps record ^^






A bientôt! 

lundi 1 mai 2017

Printemps 2017 #1


Aujourd'hui, je vous présente un ensemble qui vient combler quelques lacunes dans ma garde-robe: une jupe noire, une blouse blanche non transparente et un gros châle d'hiver bien lumineux. 

Blouse: 
D'après le chemisier Edith (République du Chiffon) 
Viscose crêpée de chez Toto, Dentelle du Puy

J'ai testé ce patron de chemisier le mois dernier. Ma toile portable n'est pas vraiment validée à cause d'un choix de tissu un peu foireux, mais j'y ai tout de suite vu le potentiel d'un chemisier très versatile; mais aussi d'une blouse car je peux l'enfiler sans déboutonner! 

Du coup, lorsque j'ai voulu coudre cette version en viscose blanche, je l'ai rapidement transformé en blouse car mon combo patron-tissu-boutons n'allait pas. 
J'ai utilisé une dentelle du Puy faite main que ma maman m'a gentiment ramené l'année dernière. Comme j'avais du mal à trouvé une couleur qui match avec la dentelle, je l'ai légèrement reblanchi. 


J'ai également doublé le devant afin de ne pas chercher 3 heures la lingerie qui va bien tous les matins. Une petite blouse simple mais efficace et qui met bien en valeur cette jolie dentelle! 




Jupe: 
 Brume (Deer and Doe)
 
Je ne vais pas m'attarder sur ce patron que j'ai cousu trois fois, mais je voulais vous parler du tissu. Pour cette version, je voulais remplacer ma version en Milano noir qui s'est vite étiolée. Je voulais une maille qui soit supportable en pleine été et assez couvrante en hiver. 
J'ai jeté mon dévolu sur le jersey de Little Fabric dont le patron est cité comme combinaison possible. 
Si vous cherchez LE jersey pour ce patron qui soit nerveux, pas trop fin et d'assez bonne qualité pour tenir un moment; foncez!! 
Cousu dans l'hiver, je l'ai déjà porté/lavé plusieurs fois et il n'a pas bougé d'un poil! Aucune bouloche à l'horizon, encore moins de déformation. 





Enfin, je finis avec un châle-plaid énooorme: 
Lemmy K (Isabelle Kraemer)
4 pelotes de Malabrigo Rios (coloris Aguas) + restes de DK pour le rabattage

Au départ, j'avais acheté cette laine pour faire un pull, mais je me suis vite aperçue que c'était bien trop chamarré. J'ai donc jeté mon dévolu sur ce patron afin d'avoir un gros châle bien épais à porter en hiver, tout en apportant un peu de pep's aux manteaux souvent sombre. 
J'admet que je n'avais absolument pas repéré ce châle dont la photo de Ravelry ne rend pas honneur. C'est surtout la version de Vanessa (Battement de Kershawi) qui m'a motivé; merci les podcasts! ;)

Le patron est très simple et bien écrit. La partie texturée est très abordable et donne un petit twist. 
Par contre ma laine s'est pas mal "lissée" au blocage, je trouvais que le point texturé se voyait davantage pendant le tricot. 

Le patron recommande environ 600m, j'en avais 800m et me suis retrouvé à cours pour le rabattage. Sachant que je suis plutôt du genre à me retrouver avec 150m de rhab', j'ai été assez surprise! 
Heureusement, j'avais des restes de mon gilet portage qui allait parfaitement! :) 
Comme ma laine est de type worsted, je l'ai tricoté en aiguille 5mm, d'où la taille. 
Côté laine, j'ai été surprise d'une telle différence de nuances pour un même bain. Je n'ai pas pris la peine d'alterner les écheveaux mais si je rachète de la Malabrigo pour un gilet ou un pull je pense que ce sera indispensable. 

Bien contente de ce projet que j'ai déjà porté de nombreuses fois depuis Février! 







A bientôt!

vendredi 31 mars 2017

Mes robes doudou


Aujourd'hui, pas de couture de haute voltige...

Les robes basiques en jerseys ne sont pas les sujets les plus passionnants qu'il soit, mais force est de constaté qu'il s'agit d'une couture simple, rapide, et de projets qui, au final, sont  portés trèèèèès régulièrement. 

Retours d'expérience sur mes 3 robes-pyjamas adorées. 


Robe Plantain: 
(Deer & Doe)
jersey 100% coton France Duval-Stalla

Ma première version étant l'une de mes robes estivales préférés , j'avais très envie de réitérer en version automne-hiver-printemps. 
Je n'ai rien à dire sur le patron qui a été blogué un milliard de fois, mais j'avais envie de vous parler du jersey utilisé pour ce projet. J'ai cousu cette robe en Mars dernier dans un jersey 100% coton France Duval (coloris gris orage). 
C'est un jersey très agréable à porter, assez nerveux, ce qui donne une belle tenue à la robe. Attention toutefois à l'encolure car il ne se détend pas beaucoup, ce qui rend cette étape un peu compliquée. On peut voir sur ma version que la bande d'encolure gondole d'ailleurs. 




Un an plus tard, je l'aime toujours autant, et le jersey n'a pas bougé d'un pouce alors que je la porte très souvent. 
Petit bonus: il ne colle pas voir très peu aux collants! ;) 
Petit malus: il nécessite un léger coup de fer après séchage.  



Robe Briac: 
(Coudre le Stretch, Marie Poisson)
Jersey GONO en viscose de poids moyen (Chez cousette)

Lorsque j'ai acheté le livre, j'ai de suite flashé sur l'encolure carrée. 
Ici, je l'ai décliné en version robe, manches longues, dans un jersey viscose de poids moyen. Il s'agit d'un jersey vert bouteille chiné trèèèès doux acheté sur Cousette.
Il est d'une belle qualité car il ne s'est absolument pas déformé ou détendu lors de la couture. 
Bon par contre je ne miserai pas trop sur l'absence de bouloches à long terme; mais on ne peut pas tout avoir. 
Petit bonus: pas besoin de le repasser et ne colle pas aux collants. 





Robe Grace:
(La maison Victor)
Jersey polyester (Boutique Aux belles étoffes, Rue de la Saunerie, Montpellier)

Alors celle-ci est un peu à part, puisqu'il ne s'agit d'un patron pour jersey à proprement parlé. 
J'aime beaucoup les découpes surpiqués et les petites poches de ce modèle. Par contre j'avais un peu peur de la coupe droite. Comme le modèle est présenté en néoprène et que le fit semblait ok sur les photos, je me suis lancée.... Eh ben elle s'est un peu fait mériter! 
Je l'ai reprise de presque partout! 
Heureusement que mon tissu était extensible, ceci m'a permis de l'ajuster plus facilement.
En fait la coupe est vraiment très droite, ce qui donnait sur moi un effet sac horrible et cela pochait énormément au dos; c'était très laid. Le jupon ne commence pas à la vraie taille mais à la taille basse; détail qui a son importance pour l'ajustement...
De mémoire, j'ai repris au milieu dos de 8 cm à la couture buste/jupe puis 4 cm au milieu du dos, pareil vers le jupon. J'ai également repris de 2cm de chaque côté à la couture buste/jupe... 
ça en fait de la matière à enlever!
J'ai quand même réussi à obtenir ce que j'avais en tête.
Si le patron vous tente toujours après tant d'éloges, faites une toile!



 
 
Le tissu est un jersey polyester épais  comme un milano, mais avec plus de tenue, moins fluide. Je l'ai trouvé dans une nouvelle boutique de Montpellier qui vend des beaux tissus hauts de gamme (lainage de folie, tissus Malhia Kent toussa toussa). A titre indicatif il me semble l'avoir payé autour de 22€/m. D'ailleurs cette boutique propose depuis peu des patrons indépendants, la seule sur Montpellier!! 
petit bonus : le tissu se coud tout seul et se repasse très bien! 
petit malus: il nécessite un repassage (plus que le petit pouf-pouf que je viens de faire pour vous la présenter!)




J'espère que cette review vous plaira et sera utile!

A bientôt!



mercredi 15 mars 2017

Trench Luzerne




J'ai eu le plaisir de tester Luzerne, LA pièce de la nouvelle collection Deer & Doe. 

Remplaçant de la veste Pavot, il fallait envoyer du lourd car j'adore ce patron! Une veste mi-saison intemporelle, ni trench, ni parka, j'en ai deux à mon actif et je les porte très souvent à la mi-saison.

Ma version de Luzerne est plus automnale que printannière, puisque je l'ai cousu dans un fin lainage polyester façon prince de Galles gris/taupe, avec un liséré orange. Le tissu a donc plus de tombé et de fluidité qu'une gabardine. Par contre je n'ai pas poussé le vice jusqu'à faire des raccords. Vu les empiècements, c'était assez délicat avec mon motif.




L'absence de doublure ne me dérange pas car j'aime les vestes légères (La stratégie des couches d'oignons est légion par ici). Le patron prévoit une ganse sur toutes les coutures avec un biais, ce qui permet de bien s'amuser!

Coté fit, j'ai fait mes ajustements habituels avec cette marque: allongement du buste de 2cm et allongement des manches de 3cm ( elles ont été rallongées dans la version finale). 
On peut voir sur les photos que le plis et l'ourlet sur le panneau devant ne tombe pas comme il faut. Il s'agit d'un problème d'entoilage de la parmenture; ce détail a été modifié dans la version finale. 




Entre le nombre de pièces, les boutonnières passepoilées et les coutures gansées, c'est clair qu'il s'agit d'un beau et gros morceau. Pour autant j'ai pris beaucoup de plaisir à le coudre -même avec le manège des changements de canette pour le biais!-. 

En grande fan de Pavot, j'ai aimé retrouvé plusieurs codes propre à cette veste: la veste non doublée, la forme évasée sans pour autant qu'il y ai énormément d'ampleur (à la différence des Trenchs très amples et fluides proposés par Orageuse et Named patterns par exemple).
J'aime bien le côté british 221B Baker Street que je lui ai donné aussi :D



Fournitures:

Trench Luzerne ( coupé en 38-40-42)
3,5m de lainage (Toto)
10m de biais coton orange (Toto)
10 Boutons en bois foncé (Mercerie Avant-Après)



A bientôt!