jeudi 1 mars 2018

Du pouvoir de l'obstination


Parfois, on a des idées en tête qui reste, qui reste, et que l'on veut absolument voir se concrétiser avant la fin de la saison. C'est le cas de ces deux projets pour lesquels j'ai utilisé une haute dose de patience et d'obstination pour les achever. 

Commençons par le tricot: je voulais un châle ou une écharpe jaune moutarde très hivernale. Cette envie est née lorsque j'ai ramené d'Ecosse ces deux écheveaux de Shilasdair DK, coloris Tansy Gold. Je mûris donc cette idée depuis maintenant deux ans, et qu'elle ne fut pas ma déception lorsque je l'ai concrétisé!  


 Et en plus elle se froisse dés qu'on la porte ><

Le patron n'y est absolument pour rien, il s'agit plutôt d'une erreur de casting laine/patron. En effet, cette laine a beau être DK, c'est un fil assez fin, poilu, mousseux, avec un retors très aéré. Mon écharpe n'était pas ratée, mais les aiguilles 4mm se sont révélées trop lâche pour obtenir une écharpe qui tiennent bien en place autour du coup, et ce malgré les deux tours. En plus de cela, je trouve qu'elle perd un peu ses poils par rapport à d'autres fils -ma veste bleu marine la remercie-



Imaginez ma déception, surtout après deux ans à y penser! 
Comme je voulais absolument mon gros poussin jaune pour l'hiver, j'ai commandé dans la foulée la marque suédoise Ullcentrum 3-ply worsted et je me suis lancée dans le Homstead shawl de Mandarine's. J'ai préféré partir sur quelque chose de totalement différent car je ne me voyais pas "refaire" le même patron deux fois de suite. 


Cette fois-ci, carton plein! le combo est parfait, le patron est limpide, rapide, avec juste ce qu'il faut de détail pour ne pas s'ennuyer -je suis vite saoulée lorsqu'il y a trop de point mousse-. 
Il est bien chaud, bien couvrant et à la fois très léger et mousseux. Du fait du retors assez aéré, elle gagne un peu en drapé au blocage.
La couleur est sublime, en parti grâce aux fibres grises qui amène une belle profondeur au jaune. 
Cette laine est une belle découverte! 

Je ne sais pas encore ce que je vais faire de ma Shilasdair. Peut-être la reteindre, ou l'utiliser dans des projets plus adapté pour un fil Sport. Je prends toutes les idées!



 
 ---


Côté couture, la patience et l'obstination ont également été les maître-mots tout au long de ce projet...

Tout est parti d'une envie de robe-chemise hivernale avec ce merveilleux twill gratté vert foncé de chez Cousette.  
J'avais tout d'abord jeté mon dévolu sur la robe Lempi de Named pattern pour sa coupe très épurée, pas trop vintage (dans le sens fit and flare année 50 j'entends ). J'ai d'abord fait une toile et bien m'en a pris! La coupe droite du modèle est une catastrophe sur moi! 

Je suis donc partie sur tout autre chose: un mix entre un chemisier Burda et le jupon de la robe Sureau pour obtenir une robe semi-ajustée qui laissent une belle aisance de mouvement.
Ce patron Burda m'intéressait bien car: 
- il avait un col plat,
 - une patte de boutonnage classique,
- des manches en deux parties avec des finitions de bracelets assez simples (comme je savais que je porterai cette robe avec les manches retroussées, je n'avais pas envie de passer des heures sur ce genre de finitions). 


Sur le papier ça semblait pas mal....
Au final, j'ai tellement ressorti le bloc buste de la chemise Bruyère pour faire des ajustements que j'aurai eu plus vite fait de l'utiliser dés le début, quitte à modifier les trois détails que je ne voulais pas. 
J'ai passé plus de temps à coudre/découdre/reprendre le buste qu'à monter le reste de la robe, boutons compris. Le chemisier était en fait assez ample et j'ai du reprendre sur les côtés, rajouter des pinces, etc. 


 
Au-delà de ça, le tissu se coud tout seul -heureusement!- et se froisse peu lorsqu'on le lave ou qu'on le porte.Le jupon est doublé d'un bemberg pour éviter l'accroche aux collants.
Côté boutons, je cherchai quelque chose de sobre mais qui twist un minimum la robe. Ne trouvant rien en ville, j'ai -encore- passé commande chez l'Entrée des fournisseurs. 

Vu le temps et la patience que cette robe m'a demandé, j'ai pris un certain temps à l'apprécier, mais maintenant ça y est! 





Les photos par temps gris, avec la fatigue post-journée de travail et sans maquillage c'est cadeau! ;)


Rappel: 
- Chemisier 113 (Burda Mrs 2012)/ buste du chemisier Bruyère + Bas de Sureau (Deer and Doe)
- 2,20m de twill gratté vert foncé (Cousette)
- 11 Boutons (Entrée des fournisseurs)

600m Ullcentrum 2 ply worsted, coloris Jaune lion 2132 (chez Laine des iles)
Aiguilles 4,5mm
Page Ravelry

6 commentaires:

  1. C'est vraiment chouette ce mix Bruyère/Sureau!
    Et j'adore ton châle, il donne envie de se lover dedans.

    RépondreSupprimer
  2. J'adore l'ensemble, et ce châle a l'air tellement moelleux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! oui il l'est! sans être trop encombrant, ce qui est top quand on le garde sur le dos toute la journée! :)

      Supprimer
  3. Magnifique le châle. Et super la couleur.Robe idem et les deux ensemble, top!
    Petit clin d'œil: Greenbriar en sommeil. Ai fait plein de petits cadeaux: mitaines, bonnet, châle et là, brassière. Mais je ne désespère pas de le ressortir en pensant à toi. Beau week-end!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Courage! Il en vaut la peine! :) Pense à utiliser des aiguilles moins grandes pour les cotes! Moi je dois détricoter les miennes pour les reprendre! ;)

      Supprimer