jeudi 30 août 2018

Août 2018


L'été touche à sa fin, et il est temps de vous parler de deux projets qui m'ont accompagné au mois d'Août. 


Le Top Marin

J'ai beau habiter dans le sud de la France, je ne m'étais jamais vraiment penché sur les fils d'été. 
Je me demandais comment ce fil allait vivre, est-ce que je n'allais quand même pas dégouliner dedans comme toute couche de vêtement que je peux porter du 15 Juin au 15 Septembre *sans exagérer*. 

Le hasard fait parfois bien les choses: De Rerum Natura sort son fil de lin Antigone ET revend le livre Making Stories: Breeze avec tout pleins de jolis modèles estivaux... c'était le moment parfait pour se lancer!


Côté patron, l'ouvrage est très beau, et les patrons sont très détaillés; je pense revenir plus longuement sur cet ouvrage très bientôt!
J'ai suivi à la lettre les explications et tout tombe comme le modèle. 
Le point texturé est très simple, et les finitions soignées (montage provisoire, rangs raccourcis, fausse couture sur les côtés, I-cord bicolore etc). 
Seul bémol, j'ai trouvé que les explications pour l'I-cord bicolore étaient un peu juste, dans la mesure où l'on en fait pas toutes les semaines. 
Après quelques recherches, c'est cette vidéo qui m'a aidé à mieux comprendre. 
Unique entorse au patron: j'ai commencé l'I-cord de l'encolure au milieu dos et pas à l'épaule, car j'avais peur de ne pas réussir à faire une jolie finition et que ça se voit. 



Le fil de lin est vraiment particulier à travailler. Comme le motif implique des alternances de mailles endroit et envers, j'ai du adapter un peu ma façon de tricoter. En effet, le fil n'étant pas très élastique, je perdais régulièrement ma dernière maille sur l'aiguille de droite lorsque je passais mon fil d'avant en arrière et vice versa. 
Après une dizaine de rang, ma main s'y est faite et j'ai pu tricoter la suite sans problème. 
Je n'ai pas adoré tricoter ce fil, mais j'y retournerai avec plaisir, tant c'est agréable de tricoter et de porter des pièces en été sans dégouliner!
C'est un fil qui se révèle uniquement au blocage; s'en est assez bluffant. Le point est lissé, le drapé apparaît, c'est magique! 




C'est une matière très agréable à porter, qui respire très bien et laisse passer les courants d'air *bonheur*
Détail pratico-pratique glamour: je l'ai porté plusieurs fois depuis fin Juillet, et je l'ai mis 2 à 3 jours facilement avant de devoir le laver, même par très forte chaleur! ;) 
Je n'ai pas tenter le lavage en machine à 30° (comme c'est indiqué sur les pelotes) car mon fil contrastant est un reste de fil de laine non superwash. Il supporte très bien les lavages à la main (avec essorage en machine à 1200 tours).
Autre détail qui a son importance: c'est un fil qui donne un tricot légèrement lâche, ce qui fait que l'on voit légèrement le soutien-gorge. Ici il est vert foncé, mais je peux assurer qu'avec de la lingerie jaune et chair cela passe inaperçu. Perso cela ne me gêne pas, mais vous pouvez jouer sur le modèle ou la taille d'aiguille si vous n'aimez pas ce détail. 

Si les fils d'été vous attire, je vous recommande ce fil qui est assez polyvalent, avec une jolie palette de couleur et un prix assez abordable pour une fibre fabriqué en France. 




Rappel: 
- 2,5 pelotes de Antigone (coloris Mordoré) 
- environ 130m de fil contrastant
- Aiguille 3,5mm



Robe Centaurée

Depuis le temps que ce modèle me faisait envie, j'ai enfin pris le temps de faire les modifications nécessaires pour ma morphologie. Comme j'ai moins de poitrine que le modèle, il fallait que je reprenne le V du milieu où j'avais un excédent de matière (tutoriel ici). 
Tout est parti de ce coupon de crêpe de viscose d'Atelier Brunette; la fameuse. Comme beaucoup de couturière, je connais les reproches que l'on fait à ce tissu (fragile, se froisse vite) mais ce vert était tellement beau que j'ai craqué malgré tout. 


Je n'ai pas choisi le patron le plus simple pour manier ce tissu car il a tendance à se déformer et se détendre facilement. J'ai même du enlever quelques centimètres en haut des côtés dos pour ne pas nager dedans. 

Je suis assez contente d'être arrivée au bout de ce projet et je trouve que le rendu n'est pas si mal. Pour autant je ne pense pas racheter ce tissu car effectivement, il me semble assez fragile. Je me demande comment va vieillir ma robe au niveau des découpes du devant et des bretelles. 



J'ai fait exprès de me prendre en photo après une journée de boulot ( vélo + Assis/debouts répétés) et je trouve qu'elle ne froisse pas tant que ça. Cela doit donc dépendre du modèle que l'on choisit. 


Rappel: 
- Robe Centaurée (Deer & Doe)
- 1,5m de Crêpe de viscose Atelier Brunette (coloris Forêt)


A bientôt!